Le combat de Grégory

Portrait Gregory Lemarchal

Ne plus se taire…

Vainqueur de la Star Academy en 2004, Grégory s’est battu durant toute sa carrière pour faire oublier dans les médias sa maladie et exercer son métier d’artiste normalement. Mais peu de temps avant de nous quitter, toujours avec cet espoir fou de voir arriver cette transplantation pulmonaire qui aurait pu le sauver, il avait clairement exprimé sa volonté : « Je ne peux plus me taire. Une fois que je serai greffé, je ne me tairai plus ! »

Ne plus se taire, montrer au plus grand nombre la dure réalité de la mucoviscidose, raconter le véritable combat que mènent au quotidien et sans répit les personnes qui en sont atteintes, sensibiliser au don d’organes pour sauver des vies… Voilà quels étaient les souhaits de Grégory. Voilà ce qu’il avait au fond des tripes.

Aujourd’hui nous continuons son combat, fidèles à la promesse de ne jamais baisser les bras. Et c’est ensemble, et seulement ensemble, que nous gagnerons.

Pour que plus jamais la mucoviscidose ne nous arrache ceux qu’on aime.

Laurence Lemarchal

La vie de Grégory

1983

Grégory naît le 13 mai à La Tronche, près de Grenoble. Mais en grandissant il sera très attaché à la région de Chambéry, en Savoie, où ses parents ont très vite déménagé.

1984

Rapidement les soucis de santé perturbent son quotidien. À 20 mois, peu de temps après noël, le diagnostic tombe : il est atteint de mucoviscidose.
NB : Depuis 2002, le test effectué à la naissance inclut systématiquement la recherche de cette maladie.

En savoir plus

1997

Adolescent plein de vie, passionné de sport, Grégory joue au foot, au basket-ball et au tennis. Il devient champion de France de rock sauté avec la formation chambérienne du Mambo Rock.

1998

Sous le regard de sa petite sœur Leslie, il entonne Je m’voyais déjà de Charles Aznavour lors d’une fête de famille. C’est sur cette chanson qu’il a découvert, quelques mois plus tôt, en vacances dans un camping, qu’il savait chanter…

1999

Moins d’un an plus tard, il se présente à l’émission Graines de star, sur M6. Il y interprète Le chanteur, de Daniel Balavoine. Première expérience à la télé, mais surtout premier frisson, sa passion se confirme…

2003

De concours de chant en castings, on lui propose d’intégrer la comédie musicale Belles Belles Belles comme doublure d’un des rôles principaux. Il a vingt ans, et préfère finalement décliner pour tenter sa chance autrement.

2005

En mars, sort le premier single de sa carrière, Écris l’Histoire, avant l’album Je deviens moi dont il est tiré, un mois plus tard. L’album est certifié double-disque d’or.

Voir la vidéo

2006

26 janvier.
Grégory est sacré Révélation francophone de l’année aux NRJ Music Awards. Peu de temps auparavant, il s’est mis à écrire des textes de chansons pour la première fois, suite au décès de sa grand-mère qu’il aimait tant.

2006

Retrouver enfin son public ! Sa tournée solo l’emmène sur les routes de France, en Belgique et en Suisse, du 9 mai au 26 juin. Grégory donne quatre concerts dans la mythique scène de l’Olympia, à Paris. Le rêve était grand, son émotion est immense.

2007

Le 2 avril.
Alors qu’il commence à poser des voix pour son deuxième album, il doit être hospitalisé à l’hôpital Foch de Suresnes pour une nouvelle cure d’antibiotiques en perfusion. Il pense en sortir vite, comme à son habitude.

2007

Son état de santé se détériore subitement. Grégory a besoin d’urgence d’une transplantation pulmonaire. Faute de greffon, il s’éteint le 30 avril.

2007

Il laisse un dernier message, à ceux qui comme lui souffrent de mucoviscidose : « Surtout, dites-leur de ne jamais baisser les bras. »

Le combat de Grégory

Le Fan-Club Officiel

Découvrez l’univers de l’artiste, de 2004 à aujourd’hui.

Aller sur le site du Fan Club