Maison Grégory Lemarchal. La première pierre est posée !

Pierre Lemarchal : « Poser cette première pierre, c’est une immense émotion ».


Nos trois parrains Nikos Aliagas, Patrick Fiori et Mickaël Landreau étaient avec nous pour lancer les travaux de la Maison Grégory Lemarchal


Nous avons beaucoup ri, comme à chacune de nos retrouvailles. Mais je sais, aussi, que la bonne humeur sert parfois de paravent pudique aux émotions les plus intenses. Et à l’instant de ces retrouvailles, je vois bien que pour nous tous, Laurence, Nikos, Patrick, Mickaël et moi, poser cette première pierre, c’est une immense émotion. Sur ce terrain encore en friches de Rueil-Malmaison, les images se mettent à défiler dans ma mémoire. Je revois Laurence, il y a des années de cela, chez nous, me confier son rêve : créer un endroit qui n’existe pas, un endroit pour accueillir ces jeunes qui se battent sans relâche contre la mucoviscidose et les accompagner, comme à la maison. Une Maison Grégory Lemarchal…


On aimerait que les choses aillent tellement vite… Mais il a fallu trouver le terrain, l’architecte, élaborer les plans, déposer le permis de construire, lancer les appels d’offres pour sélectionner les entreprises, commencer la démolition des structures existantes… Mais même si nous avons l’impression d’avoir déjà fait un sacré bout de chemin, cette première pierre n’est pas du tout un aboutissement. Elle marque, au contraire, le début d’une incroyable aventure. Patrick regarde les plans de la future structure. Le regard droit, il lâche « On ira jusqu’au bout quoi qu’il arrive. On n’a pas le choix, il y a des gamins et des familles qui attendent ».


travaux 1

travaux 2

travaux 3

travaux 4

Photos ci-dessus : construction de la structure d'hébergement.


Ici, s’étendront plus de 800 m2 répartis sur trois bâtiments. D’abord une structure d’hébergement (1), avec quatre grands studios équipés pour accueillir celles et ceux qui viennent de loin, pour passer des examens réguliers de suivi à l’hôpital, ou qui seront inscrits à des séjours d’encadrement personnel. Ensuite une salle de sport et de réentraînement à l’effort (2), pour améliorer une condition physique des patients mise à rude épreuve par les attaques quotidiennes de la maladie. Et enfin une « maison de vie » (3). « Je l’imagine chaleureuse, commente Mickaël. Pleine de rires, de joie, de vie justement. Ce qui est beau, c’est que c’est une démarche collective ». Y seront proposés trois types d’activités : des services liés au mieux-être, et non remboursés par l’assurance maladie : relaxation, ostéopathie, sophrologie, soins socio- esthétiques pour se réapproprier le corps par exemple ; des activités liées au développement personnel : art-thérapie, ateliers chant, musique et théâtre, écriture, photo, ateliers cuisine et nutrition ; une écoute et des conseils pour les projets de vie et l’orientation professionnelle. Parce qu’il est primordial de pouvoir regarder vers l’avenir et se sentir pleinement intégré dans la société. À voix haute, Laurence repense à ce que disait Grégory : « Se promettre des choses à soi-même est le plus dur des défis. Le plus beau est de les relever. »


maison grégory lemarchal perspective


Nous avons pu poser cette première pierre grâce à une première vague de générosité du public. Un geste fort pour Nikos : « Tu vois, cette pierre, elle symbolise le fait qu’on peut changer le monde quand on tend la main ». Nous devons maintenant continuer à bâtir, ensemble, cette Maison Grégory Lemarchal. Alors si vous voulez apporter une pierre de plus à l’édifice, vous pouvez le faire très concrètement en faisant un don ci-dessous. Le combat continue. Pour en finir avec la mucoviscidose.


logo pierre a l'édifice


Faire un don
pour la Maison Grégory Lemarchal



Partagez cet article !