Épidémie de coronavirus - recommandations pour les patients transplantés

18/03/2020 - Une épidémie de coronavirus (Covid-19) sévit actuellement dans de nombreux pays dont la France. La Société Francophone de Transplantation met à jour ses recommandations aux patients transplantés.

L’infection à coronavirus est le plus souvent bénigne avec une symptomatologie s’apparentant à la grippe dans 85 % des cas, mais des formes graves existent. Les patients transplantés d’organe prenant un traitement immunosuppresseur ont une susceptibilité accrue aux infections virales et même si nous avons peu d’information à ce jour, il est probable qu’ils aient plus de risque de développer des formes graves d’infection à coronavirus.

Dans ce contexte, et sans céder à la panique, il est utile de rappeler quelques mesures essentielles :

1 - Il ne faut pas modifier son traitement immunosuppresseur. Chaque transplanté doit continuer à prendre son traitement comme à l’accoutumée y compris les corticoïdes.


2 - Les règles « barrières » élémentaires de protection recommandées par le ministère de la santé

  • Se laver les mains très régulièrement ou avec une solution hydro-alcoolique.
  • Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Saluer sans se serrer la main, ne pas s’embrasser.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique, puis se laver les mains ensuite.
  • Porter un masque quand on vient à l’hôpital avec une toux et/ou une fièvre.
  • Éviter le contact direct avec les personnes potentiellement malades de son entourage.

3 - Des règles recommandées par le Haut Conseil à la Santé publique pour les personnes transplantées d’organe (d’après l’avis du HCSP en date du 14/03/2020)

  • Limiter les déplacements individuels aux seuls déplacements essentiels (faire ses courses).
  • Dans la mesure du possible, éviter l’utilisation des moyens de transport collectifs et privilégier les moyens de transports individuels.
  • Contre-indiquer toute activité collective (sociale, culturelle, éducative ou associative).
  • Contre-indiquer les activités professionnelles collectives : mettre en œuvre systématiquement du télétravail à distance. Si le télétravail n’est pas possible, un arrêt du travail est nécessaire (durée initiale recommandée de 21 jours) . Pour obtenir cet arrêt travail, vous trouverez toutes les informations en suivant le lien : https://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/CP-declare-ameli- personnes-a-risque_VDEF.pdf.
  • Limiter les contacts avec d’autres enfants en bas âge (âgés de moins de 10 ans) que les vôtres.

4 - Pour les consultations de suivi à l’hôpital

Votre centre de transplantation ou de suivi vous communiquera en amont les modalités de votre future consultation qui dépendra du type de votre trans- plantation d’organe, de l’évolution de l’épidémie, de l’ancienneté de votre greffe et de votre état de santé. 

  • Des alternatives à la consultation physique : téléconsultation, consultation téléphonique.

  • Si votre état le nécessite, les consultations pourront être maintenues. Votre centre a mis en place les conditions sanitaires de sécurité permettant votre accueil.

  • Si votre état clinique est stable : un report des consultations est envisageable.


5 - En cas de fièvre et de syndrome grippal (https://solidarites-sante.gouv.fr)

a) J’ai des symptômes modérés (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19, j’applique les 4 règles suivantes :
- je reste à domicile et j’évite les contacts ;
- j’applique les gestes barrières (cf point 2) ;
- je peux prendre du paracétamol. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont contre-indiqués et la dose de corticoïde ne doit pas être modifiée ;
- j’appelle mon médecin, le centre hospitalier de 
proximité ou le centre de transplantation.

b) Si j’ai des symptômes qui s’aggravent avec des difficultés respiratoires et des signes d’essoufflement :
J’appelle le SAMU- Centre 15.

c) Dans tous les cas : éviter d’aller aux urgences ou dans le service de transplantation.


6 - Je n’ai pas de symptôme mais j’ai eu un contact étroit ou je vis avec une personne malade du Covid-19.
Je prends ma température 2 fois par jour et j’auto-surveille les symptômes de la maladie.

Partagez cet article !