HÔPITAL FOCH - SURESNES

Du beau pour aller mieux !

Le 13 novembre 2008, était inauguré le nouveau service de pneumologie de l'hôpital Foch de Suresnes (92). Ceci est la concrétisation de notre première action d'envergure dans les hôpitaux.

Ce service, où Grégory a été soigné par une équipe médicale formidable, a pu être rénové grâce à vous, grâce à vos dons.

Pourquoi vouloir rénover ce type de service ?

Pour humaniser l’environnement des patients. Dans le cas des patients atteints de mucoviscidose, les séjours à l’hôpital sont fréquents et parfois très longs. Nous connaissons le cas, par exemple, d'une patiente ayant pu bénéficier d’une greffe, qui a vécu un an en permanence à l’hôpital Foch. Vous comprendrez alors pourquoi notre investissement n’est absolument pas un luxe, qu’il est là pour adoucir leurs séjours !

Aujourd’hui, les patients peuvent bénéficier d’un environnement chaleureux, soigné, répondant aux normes d’hygiène exigées, qui leur permet de moins appréhender leur hospitalisation. Ils peuvent ainsi continuer à communiquer avec leurs proches grâce à un équipement multimédia exceptionnel qui offre la possibilité d’accéder gratuitement à internet. Ils peuvent également se divertir en regardant gratuitement la télévision avec un vaste choix de programmes, accéder à des jeux interactifs ou encore écouter de la musique. Les chambres où ils séjournent sont accueillantes, «cosy», offrant un système de rafraîchissement d’air pour ne pas souffrir de la chaleur l’été, les couleurs y sont reposantes, l’éclairage doux «comme à la maison», et un fauteuil relaxant leur permet de se détendre…

L'Association Grégory Lemarchal a donc pu financer :

  • L'installation d'un système de rafraîchissement d'air, dans le respect des règles d'hygiène.
  • L'équipement de chaque chambre : fauteuil, table, lit d'appoint pour les proches, frigo, micro-ondes, lampe de chevet...
  • La création d'un salon de détente pour les patients, les familles : canapé, téléviseur écran plat, chaîne Hi-fi...
  • Une salle de loisirs : achat mobilier et matériel, chevalet, tables, chaises...
  • Décoration de tout le service par une décoratrice professionnelle.

«Alors encore une fois MERCI à vous tous qui permettez aux patients atteints de mucoviscidose de vivre ces moments plus facilement, dans l’attente de trouver le plus rapidement possible la voie de la guérison» conclut Laurence Lemarchal.

















Les échos de la presse

Des chambres avec vie en pneumologie

Extrait de l'article du 14 novembre 2008 paru dans "20 minutes" - Charles Centofanti.

Relooking complet pour le service d’accueil des patients atteints de mucoviscidose à l’hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine). Inauguré hier soir, le service rompt avec l’ambiance pesante de certains hôpitaux. (...) L’hôpital est même pourvu d’un salon détente avec, écran plat, console de jeux et système de rafraîchissement d’air. «Ce n’est pas luxueux, tous les hôpitaux devraient être comme ça !» explique Olivier Douceur, cadre infirmier.

Il s’agit du premier projet d’ampleur concrétisé par l’association Grégory Lemarchal : «Ça nous tenait à coeur, car c’est le vécu de mon fils», insiste Laurence Lemarchal, «L’ancien service était angoissant, il y avait urgence».

Les patients, malades chroniques, sont unanimes : «C’est comme à l’hôtel, il n’y a plus que les branchements au-dessus du lit qui rappellent la réalité», témoigne Vincent, 34 ans. Un jardin paysager devrait aussi voir le jour «au printemps 2009», annonce Laurence Lemarchal. En attendant, Olivier Douceur, l’infirmier espère que le service donnera des idées à d’autres.

L’hôpital de Grégory Lemarchal accueillera mieux les malades

Extrait de l’article du 13 novembre 2008 paru dans le "Parisien" - Florence Hubin

«Son parcours a donné aussi beaucoup d’espoir aux patients, qui le voyaient chanter sur scène, partir en tournée», a constaté Olivier Douceur, cadre infirmier à Foch, qui a connu Grégory et a participé au réaménagement de ce service de 24 lits, spécialisé dans la prise en charge de la mucoviscidose et de la greffe pulmonaire.

Jusqu’à un an d’hospitalisation

«Nous voulions apporter aux malades tout ce qui a manqué à Grégory pendant toutes ces journées», explique Laurence Lemarchal, sa mère. Entre 2004 et 2007, Grégory a été hospitalisé à plusieurs reprises à Foch, où la maladie l’a emporté alors qu’il attendait une greffe pulmonaire. «Au printemps 2007, il faisait chaud, c’est encore plus insupportable quand on respire mal. Les fenêtres des chambres donnaient sur le boulevard, très passant, raconte la maman. C’est pourquoi notre priorité a été d’équiper le service d’un système de rafraîchissement d’air. Ensuite, nous avons voulu offrir la possibilité à tous les patients de communiquer avec l’extérieur », poursuit la maman, très investie dans l’action de l’association, qui a suivi le projet de A à Z.

«Tout est fait pour que le temps passe plus vite à l’hôpital», ajoute Laurence. Certains patients restent dans le service près d’un an, avant et après la greffe des poumons. Enfin, le couloir, les chambres, le salon et l’espace loisirs ont été décorés avec soin, avec l’aide bénévole d’une décoratrice professionnelle : «On a voulu un peu de chaleur. Ce n’est pas du luxe et ça ne coûte pas plus cher», assure Laurence Lemarchal.

Partagez cet article !