HÔPITAL CALMETTE - LILLE

À Lille, le sport est vraiment au centre des soins !


La salle de réhabilitation respiratoire est au cœur de la rénovation du CRCM. Récit...

Une nuée de photographes et de caméras suit Mickaël Landreau, le parrain de l'Association Grégory Lemarchal. Il y a encore quelques semaines, il gardait les buts du Losc. Pour lui, en ce 17 janvier, c'est un premier retour à Lille et sur ces terres du Nord qui lui ont procuré tant de joies les dernières années écoulées. Le CRCM du CHRU de Lille est rempli de sourires. Ceux des patients, de leur famille, et de l'équipe médicale et paramédicale emmenée par le Pr Wallaert. Ces locaux sont les leurs (voir diaporama ci-contre).

L’intervention de l’Association Grégory Lemarchal à l'hôpital Calmette s’inscrit pleinement dans sa philosophie de collaboration avec les équipes soignantes et directions des hôpitaux, pour concevoir et réaliser un environnement agréable afin d'améliorer la prise en charge et d’adoucir le quotidien des patients atteints de mucoviscidose. Pierre Lemarchal précise : « Notre principale préoccupation est d’offrir aux patients, à leur famille, et au personnel médical, un univers qui réponde à leurs attentes. Un univers apaisé, sécurisé, où se faire soigner est moins angoissant et où travailler dans de bonnes conditions est normal ».

Dès les premiers contacts, l’Association Grégory Lemarchal a été séduite par l’aspect unique du projet proposé, qui place concrètement le sport au centre des soins, au sein même du CRCM. En effet, la capacité à l'effort est l'un des facteurs déterminants du pronostic vital des personnes atteintes de mucoviscidose. L'activité physique joue un rôle de prévention de la dégradation respiratoire et nutritionnelle, en complément des séances quotidiennes de kinésithérapie respiratoire. Elle a un rôle de vecteur dans l'éducation thérapeuthique et de socialisation. Ici, le bel espace offert par la salle de réhabilitation respiratoire et de réentraînement à l’effort et les bureaux alentours invite à l’imagination. Il faut le rendre à la fois fonctionnel pour les infirmières, psychologue, nutritionniste, kinés..., et chaleureux, propice à l’évasion pour les patients. En juin 2012, les travaux peuvent commencer. Plomberie, climatisation, menuiseries intérieures, préparation des murs… En concertation avec Fabienne Boé de Pirey, décoratrice professionnelle œuvrant pour l’Association, l’équipe médicale choisit le thème principal : les paysages, de mer ou de montagne. Enfin, tableaux et grandes toiles tendues de paysages viennent agrémenter les murs, apportant comme une bouffée d’oxygène venant de l’extérieur pendant les soins.

En tout, les travaux auront duré environ cinq mois. Laurence Lemarchal, plus spécifiquement impliquée dans les actions dans les hôpitaux au sein de l'Association, résume l’aventure : « Une belle énergie a animé toutes les équipes durant ce projet, prouvant une nouvelle fois que la volonté et l’envie permettent de voir des solutions plutôt que des obstacles, et de réaliser de belles choses pour le bien de chacun ».

Pour voir le reportage VIDEO de Grand Lille TV, cliquez ici

(rectificatif : le montant du financement est d'environ 70 000 euros)

Légendes photos
1. La salle de réhabilitation respiratoire et de réentraînement à l'effort.
2. Exemple de bureau autour de la salle dédié aux soins médicaux et para-médicaux.











Partagez cet article !