Désolidarisation des revenus du conjoint pour le paiement de l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

"En fait, on n’a pas le droit d’aimer ?
De vivre normalement comme tout le monde ?
Car sinon, on perd nos droits !"

Mélanie, atteinte de mucoviscidose

couple jeune

Quand un jeune atteint de mucoviscidose se met en couple, il ou elle s'expose à voir son Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) modulée voire carrément supprimée en fonction des revenus du conjoint.
 
Autrement dit, ce jeune entre dans une relation de dépendance financière qui pèse lourdement sur les relations avec son conjoint, en plus de la maladie et de toutes ses contraintes qui ne sont pas toujours faciles à vivre. Bien souvent, des tensions s’installent et peuvent mener à la séparation comme dans le cas de Mélanie.
 

"Être malade n’est ni un choix, ni un projet de vie.
Être contrainte d’arrêter de travailler et vivre des aides de l’État ne l’est pas non plus… mais se voir supprimer son AAH et devoir être dépendante de son amoureux, surtout dans une relation naissante,
est une véritable injustice"

 

Or, en février 2020, l’Assemblée Nationale a voté une proposition de loi visant à désolidariser l’AAH des revenus du conjoint afin de garantir aux personnes handicapées un revenu qui leur soit propre. Depuis, cette proposition de loi est en attente d’adoption par le Sénat.
 
Pour activer la procédure et sensibiliser les sénateurs à l’urgence de prononcer une nouvelle loi pour mettre fin à cette injustice, une pétition a été portée sur le site du Sénat qui a déjà récolté plus de 95 000 signatures.
 
Alors, vous aussi, signez cette pétition sur la plate-forme e-pétition du Sénat en cliquant sur ce lien : petitions.senat.fr/initiatives/i-416

Un grand merci !



Propos de Mélanie recueillis par : sabrinaperquis.com

Partagez cet article !